Carnet de voyage : le tour de Crète en 7 jours

Kalimera ! En septembre dernier, j’ai fait le tour de Crète en voiture en une semaine. Un voyage magique, qui m’a fait découvrir des paysages saisissants, des sites minoens pleins de poésie, des montagnes sur fond de mer bleue, des Crétois adorables, et une savoureuse cuisine locale… Septembre est une période idéale, car la majorité des touristes sont partis, les prix des hébergements sont plus bas, et les températures plus qu’agréables.

creteLoin du site de Knossos et des hôtels-résidences pour touristes, la Crète recèle de merveilles ! Avec une voiture à l’épreuve des routes, et si l’on ne craint pas d’avaler les kilomètres, on peut en découvrir beaucoup en 7 jours (même si on rêverait d’y rester plus…). Voici donc les principaux coups de cœur de mon roadtrip en Crète.

Carnet de voyage Crete3 - 1Jour 1 – D’Heraklion à Stalís, 31km

Plutôt que de dormir à Heraklion, nous avons décidé de prendre un peu d’avance le premier soir, et de pousser jusqu’à la ville côtière de Stalís. Le long de la promenade qui longe la mer en direction du centre ville, on s’est arrêté diner à la Taverna Pelagios, plus authentique que les restaurants touristiques du centre. Très bon mezzes, notamment une sublime feta rôtie au four, le tout servi par le sympathique patron.

Carnet de voyage Crete1 - 2>Une option pour se loger, les Villas Skajado, qui offrent des studios et appartements pour 2 à 6 personnes. Les cubes blancs accrochés à la colline dégringolent vers la mer, entre des terrasses aménagées en petits salons d’extérieur. Vous aurez peut-être droit à une assiette de biscuits crétois au sésame offerts par la propriétaire ! Comptez 45€-135€/nuit. Stalis Pediados 361, Stalís, 70007, Crète.

Carnet de voyage Crete - 22Jour 2 – De Stalis à Sitia, 101km

Malia. En continuant la route vers l’est, on croise le site archéologique minoen de Malia. Bien plus bucolique que le touristique Knossos, Malia invite à la rêverie avec ses chats assoupis, son grand palais, ses escaliers qui montent ou descendent vers nulle part.

Carnet de voyage Crete - 2Carnet de voyage Crete - 3Lato. Un peu plus loin, au milieu des champs d’olivier, un chemin tortueux mènent aux hautes murailles de pierre du site de Lato. En haut de l’escalier de pierre, on tombe sur l’agora et sur une vue imprenable sur la mer bleue, les champs d’olivier, les collines de pierre rouge, et la ville d’Agios Nikolaos. Là encore, on imagine sans problème la vie quotidienne des mystérieux Minoens…

Carnet de voyage Crete - 4Agios Nikolaos. La particularité de cette ville, capitale du Lassithi, est son petit lac intérieur sur lequel flottent des barques colorées, et qui s’ouvre sur la mer. Un sentier en fait le tour et offre une vue panoramique sur la ville, la mer et les montagne, du haut de la rive escarpée.

Carnet de voyage Crete - 6Carnet de voyage Crete - 7Carnet de voyage Crete - 8Pour déjeuner à Agios Nikolaos, préférez les restaurants dans les ruelles plutôt que ceux qui sont au bord de l’eau : ça sera plus typique ! Je recommande par exemple la taverne Itanos, avec ses quelques tables alignées sur le trottoir à deux pas de l’église Agia Triada. Ici le patron vous invite en cuisine pour faire votre choix parmi les 2 ou 3  plats du jour mitonnés sur place.

Carnet de voyage Crete - 9Carnet de voyage Crete - 10Gournia. A 15 km d’Agios Nikolaos se trouve un très beau site archéologique : on se promène dans un dédale de rues et d’escaliers qui grimpent jusqu’à la place du palais en ruines, tout en profitant d’une vue magnifique sur la mer bleue et moutonneuse dans le lointain. Et le plus souvent on est seul dans ce lieu magique !

Carnet de voyage Crete - 11Carnet de voyage Crete3 - 3Plage de Tholos. Idéale pour éviter les plages payantes où il faut louer son matelas ! On est tombés dessus un peu par hasard, en étudiant la carte routière, après avoir été déçus par la plage d’Ithanos. Pour accéder à la plage de Tholos, il faut suivre une petite route qui passe à travers les champs, au pied d’une colline escarpée, avant de déboucher sur cette belle plage de sable et de galets gris, encadrée de falaises rouges.

Carnet de voyage Crete - 13Carnet de voyage Crete1 - 3Ici l’eau turquoise se brise en gros rouleaux sur la plage bordée de quelques oliviers et tamaris. Au loin un ilot désertique se détache sur la mer bleu profond. Un port de poche et une petite église blanche complètent ce tableau crétois idyllique.

Mochlos. Un vrai coup de cœur qui mérite le détour! Car Mochlos se mérite. Il faut descendre une route vertigineuse qui serpente sans fin, au bord d’une ancienne carrière. Enfin arrivé en bas, on découvre un charmant petit village avec son port bordé de tavernes. Les chaises en bois colorées ont presque les pieds dans l’eau !

Carnet de voyage Crete - 15Carnet de voyage Crete - 19Une adresse chouette qui change un peu des habituelles tavernes, The Rocks, un bar qui propose cocktails, milkshakes et jus de fruits. De là on sirote un verre en admirant le soleil se coucher sur l’île caillouteuse de Mochlos.

Carnet de voyage Crete - 17Carnet de voyage Crete - 18> Nous avons passé la deuxième nuit à Sitia, aux Oceanides Apartments. J’ai bien aimé le côté un peu rustique et rétro de ces petits appartements aux murs blancs, où les montants des lits, les tables de nuit et sol sont en pierre. Petite attention très crétoise : une assiette de délicieuses figues fraîches nous attendait à côté des clés sur le pas de la porte!  48 €-70 €/nuit pour 2/3 personnes.

Jour 3 – De Sitia à Xerokampos, 44km

Moni Toplou. La route serpente entre les collines blanches et pierreuses, avec des échappées sur la mer à chaque village. Le monastère de Moni Toplou se dresse sur un plateau aride. De jolis moulins crétois restaurés marquent l’entrée. Tout est calme dans la cour de ce monastère, entièrement pavée de petit galets, et plantée de fleurs qui montent jusqu’à la balustrade réservée aux moines qui vivent toujours sur place.

Carnet de voyage Crete - 24Carnet de voyage Crete3 - 2Itanos. A l’approche de Vaï, la route se pare de palmiers. Mais c’est un chemin complétement désertique qui vaut la peine d’être emprunté : celui qui mène vers le cap de Megatzedes. On se retrouve dans un paysage lunaire, fait de roches grises et jaunes, à peine troublé par la présence de quelques chèvres. Les bords de la route s’écroulent peu à peu dans le ravin. Une vue imprenable ! Malheureusement on ne peut pas aller jusqu’au bout car le cap est une zone militaire.

Carnet de voyage Crete - 26Carnet de voyage Crete - 27Le site d’Itanos et sa belle basilique en ruines valent aussi un petit arrêt ! Surtout qu’on peut en profiter pour se baigner sur la plage en contrebas, sur la droite, et essayer d’apercevoir au fond de l’eau les vestiges de la ville engloutie….

Carnet de voyage Crete - 28Carnet de voyage Crete - 29Hionia/Paleokastro. Pour déjeuner, nous avons évité la zone touristique de Vaï, et nous nous roulé 15minutes plus au sud, jusqu’à la Tavern Batis. Ce petit restaurant qui gagne le plus possible sur les rochers et sur la mer propose du poisson local et des bons tyropitas.

Carnet de voyage Crete - 30Carnet de voyage Crete - 31La route de Zakros et Kato Zakros. Cap vers le Sud, à travers les montagnes de Crète, en direction de Zakros. La route monte en lacets serrés. La terre devient pourpre, piquetée d’herbe jaune pâle. D’improbables champs d’oliviers presque inaccessibles ont été plantés dans les moindres creux entre deux parois rocheuses.

Et puis c’est la descente escarpée jusqu’à Kato Zakros, sur la côte Est de la Crète : une route sublime avec une vue imprenable sur les caps qui se jettent dans la mer. Au milieu de nulle part surgit le village de Kato Zakros, avec sa plage, ses tavernes sur le sable, ses tamaris, et son magnifique palais minoen.

Carnet de voyage Crete - 34Xerokampos. Par la mer, Xerokampos parait proche de Kato Zakros, mais aucune route ne longe la côte Est de la Crète, trop escarpée… Il faut donc repasser par les terres, par une route tout aussi vertigineuse et sauvage, pour gagner le village de Xerokampos. Ici, le clou du spectacle ce sont les petites criques cachées entre les dunes. Il faut emprunter des petits sentiers pour les trouver. La plus belle est à droite de la chapelle blanche au toit bleu.

Carnet de voyage Crete - 36Ici l’eau est transparente, le sable est fin et gris pâle, et un ilot rocheux est posé sur la mer. Sur la gauche, une autre crique est surmontée d’une falaise de glaise blanche. Les gens s’en enduisent de la tête aux pieds, essayez !

Carnet de voyage Crete - 38 Carnet de voyage Crete - 37Pour diner à Xerokampos, je recommande la Taverne Delphini et sa bonne cuisine crétoise familiale. Là encore on choisit les plats directement dans les casseroles : fleurs de courgettes farcies, boulettes de viandes…

>A Xerokampos, j’ai eu un vrai  coup de cœur pour Lithos Guesthouse, une très belle maison traditionnelle en pierre, décorés d’objets crétois anciens. 65 € – 109 €/nuit pour 2/3 personnes.

Carnet de voyage Crete2 - 1Jour 4 – De Xerokampos à Listaros, 184 km

Elias. Beaucoup de route pour traverser presque la moitié de la Crète d’Est en Ouest ! Elias, petit village vénitien abandonné et en cours de restauration offre une jolie halte. La chapelle abrite de belles icônes, et un palais vénitien se dresse au bout du village.

Carnet de voyage Crete - 39Après Ierapétra, la route traverse de mignons villages, avec leurs places centrales ombragées d’arbres, leurs fontaines en pierres, et leurs vergers. Nous faisons une halte agréable à Vori, à la Taverna Alekos.

Carnet de voyage Crete - 43Carnet de voyage Crete - 44Gortyne. A Gortyne, il y a le site « officiel », avec sa basilique et son Odéon. Et puis il y a le site caché, au milieu des oliviers. Pour le découvrir il faut traverser la route et s’enfoncer dans les champs séparés par des murets de pierre sèche. La ville entière est là, en cours de fouilles. Temples, théâtres, thermes, dallages, statues… On a l’impression de découvrir une ville endormie.

Carnet de voyage Crete - 41Carnet de voyage Crete - 42Deux autres très beaux sites archéologiques en chemin : Agia Triada et Phaistos.

Matala. Dans les années 60, les hippies avaient installé leur communauté dans les grottes de la falaise de Matala. Joni Mitchell, Bob Dylan, Cat Stevens, y ont fait une halte sur la route de Katmandou. Si l’endroit est parfois un peu envahi, il y règne encore un esprit peace & love au coucher du soleil, quand la plage se vide et avant que les terrasses ne se remplissent.

Carnet de voyage Crete - 48Carnet de voyage Crete - 49Sivas et Listaros. L’arrière pays de Matala renferme de charmants petits villages crétois, nichés entre les collines. On y trouve de vieilles maisons de pierre et des figuiers noueux, et on y croise des troupeaux de chèvres. L’air y est plus frais, et on y retrouve une ambiance de montagne.

Carnet de voyage Crete - 51Carnet de voyage Crete - 54L’un de mes villages préférés est Sivas, avec les tavernes de la place centrale qui étendent leurs terrasses sous les platanes. Nous avons essayé la taverne la plus au nord de la place, mais je pense qu’elles se valent toutes. Ici la cuisine est un peu différente de celle de la côte. On mange de la fava, purée de fèves tiède, des oignons farcis, de l’agneau cuit en cocotte avec de l’ail et de la feta, ou encore des artichauts aux herbes et au citron… L’un des meilleurs repas du voyage ! La maison offre le raki et de belles tranches de pastèque en dessert.

>Nous avons passé la nuit dans le hameau voisin de Listaros, dont les vieilles maisons en pierres sont peu à peu restaurées, dans la Guesthouse Ksa Sou. De la terrasse, belle vue sur la mer dans la brume du soir. Le petit déjeuner crétois, inclus dans le prix de la chambre est délicieux et roboratif, à base d’omelette au four, de crêpe épaisse au miel, de yaourt et de fruits ! 75€-110€/nuit pour 3/4 personnes.

Carnet de voyage Crete - 53Jour 5 – De Listaros à Vlatos, 182km

Armeni. Cette longue journée de route nous fait remonter jusqu’à la côte Nord de la Crète, avant de faire cap à l’Ouest et de redescendre à l’extrémité Sud-Ouest (il n’y a pas de route par la côte Sud!). En chemin on découvre la surprenante nécropole d’Armeni, avec ses tombes creusées comme de grandes entailles dans la roche. Certaines ne sont que des trous, d’autres s’enfoncent profondément dans le sol. Un lieu mystérieux et émouvant.

Carnet de voyage Crete - 55Elafonissos. Le paysage change dès qu’on quitte les montagnes centrales de la Crète. L’air devient plus chaud, la plaine littorale est plus large et les cultures s’épanouissent au bord des routes. Arrivés à l’extrémité ouest de la côte nord, on bifurque vers le Sud. La route pour Elafonissos suit les gorges d’un torrent autour desquels s’accrochent de beaux villages. Et puis la route s’arrête pour laisser place à une plage de sable rose !

Carnet de voyage Crete - 56Carnet de voyage Crete - 58Ne vous laissez pas rebuter par les paillotes et les touristes qui envahissent l’entrée de la plage. Poussez vers la droite, de l’autre coté du lagon, et après quelques centaines de mètres on trouve un petit coin d’Elafonissos rien que pour soi… Eau turquoise et sable corail, le paradis !

Carnet de voyage Crete3 - 4Milia. Voilà un endroit vraiment unique. Niché dans les montagnes, au bout d’une longue piste, le hameau de Milia et ses maisons de pierre ont été restaurées une à une par une famille passionnée, qui a souhaité faire revivre la demeure de leurs ancêtres. Milia Mountain Retreat est un hôtel composé de charmantes maisons sous les châtaigniers, un restaurant face aux montagnes, mais aussi tout un écosystème préservé et une cuisine familiale à base de produits locaux.

Carnet de voyage Crete1 - 5 Carnet de voyage Crete1 - 6Le matin, la brume se détache doucement des montagnes, et on prend un petit déjeuner de miel local, de yaourt grec et de pain au levain en pleine nature. Bref, un lieu magique où on aimerait rester ! 77€-135€/nuit pour 2/4 personnes.

Carnet de voyage Crete1 - 7Carnet de voyage Crete1 - 8 Jour 6 – De Vlatos à Sellía, 83km

Balos. La péninsule de Gramvousa est la « corne » la plus occidentale de la Crète. A son extrémité Nord, se trouve un endroit à couper le souffle : la plage de Balos, avec sa lagune aux milles teintes de bleu, surplombée par une énorme île rocheuse. Pour y aller, il faut suivre une piste poussiéreuse, se garer sur un petit parking, puis descendre à pieds un sentier de terre rouge escarpé.

Carnet de voyage Crete - 70Carnet de voyage Crete - 62Carnet de voyage Crete - 63Je vous conseille de vous installer à gauche de la plage, pour éviter les transats et les parasols. Se baigner dans la lagune est un vrai bonheur ! Une petite taverne installé dans ce lieu de bout du monde vous permettra de manger la salade grecque avec plus belle vue de votre vie.

Carnet de voyage Crete - 66Carnet de voyage Crete - 68La Canée. Une jolie ville à ne pas manquer, avec ses influences vénitiennes et arabes. Mais je vous laisse vous en remettre aux guides pour cette partie !

Sellía et Kefalas. Comme toujours nous nous sommes éloignés des villes pour passer la nuit. Je recommande Strofilia, une belle ferme en pierre restaurée, donnant sur les vignes à partir desquelles les propriétaires fabriquent un vin crétois. Vous serez accueillis par Pantelis et Maria, qui seront ravis de discuter avec vous autour de l’apéritif pour vous recommander des choses à faire dans le coin.

Carnet de voyage Crete - 79Pour diner, un bon choix est la Taverna Meterizi, dans le village voisin de Kefalas. On y mange une fava délicieuse, des tourtes à la viande et une très bonne feta frite. A la fin du repas, le patron arrive avec le raki et de minuscules parts de gâteau.

Jour 7 – De Sellía à Archanes, 125km

Ombrogialos. En suivant les indications de Maria, on suit une route qui serpente entre les montagnes et les moutons, pour arriver à une petite crique du bout du monde, perdue entre les rochers. A Ombrogialos, l’eau est plus bleue qu’ailleurs en Crète. Un simple embarcadère et quelques échelons en métal permettent de descendre dans l’eau limpide entourée de falaises ocre jaune. Un lieu pour les initiés !

Carnet de voyage Crete - 80Carnet de voyage Crete - 81Réthymnon. Une jolie ville aux influences arabes, qu’on vous laisse découvrir dans les guides…

Moni Arcadi. Ce beau monastère domine les vallées alentour depuis son haut plateau. Derrière les remparts austères on découvre une belle église ouvragée, au milieu d’une cour remplie de plantes, de fleurs, et de vigne. Une halte apaisante.

Carnet de voyage Crete - 83Archanès. Notre avion étant en milieu de journée, nous avons décidé de dormir non loin d’Héraklion, dans la jolie ville d’Archanès. Sa particularité : une bonne partie des rues sont en fait des escaliers, et d’autres sont si étroites qu’on ne peut y circuler qu’à pied. La ville est pleine d’arbres qui poussent entre les dalles blanches, des bougainvilliers en fleurs sont accrochés aux balcons. Très bon diner de mezzes à l’ouzeria Agora, avec mention speciale pour les tyropitakia au fromage frais et miel en dessert.

>A Archanès, nous avons dormi dans les jolis Troullos Apartments, un peu difficiles à trouver, mais qui valent la peine, avec leur belle cour calme plantée de citronniers et d’orangers.

Carnet de voyage Crete - 84Le lendemain matin nous avons repris la route pour Heraklion puis Paris…

Co.

Retrouvez toutes les étapes du roadtrip en Crète sur cette carte :

11 commentaires

  1. J’avais des envies de Crête pour Novembre, mais les vols sont très chers, trop pour 5 jours ( bizarrement). Cependant cet article conforte mon envie de découvrir cette île. Vous aviez réservé tous les logements au préalable ?

    J'aime

  2. Bonjour,

    Wow chapeau pour votre itinéraire. Ca vous a fait de longues journées en voiture j’imagine. Avez-vous eu le temps de vous poser et profiter de certains endroits, pas seulement y passer, voir et repartir ? (Je pense notamment à Elafonisi et Balos où il est obligatoire lol de se baigner selon la période à laquelle on y est).

    Je vous demande tout ça car j’ai prévu d’y aller 1 semaine en juin mais ne faire que l’ouest (on a fait l’est l’année dernière mais en rayonnant à partir du même endroit). Cette fois, nous le ferons comme vous, par étapes, et j’ai posté un itinéraire sur un forum de voyages et on m’a dit que certaines journées n’étaient pas possibles. Par exemple en partant de Chania, direction Balos, Phalasarna puis nuit à Elafonisi. Qu’en pensez-vous ?

    J'aime

    • Bonjour Emmanuelle. Nous avons effectivement pas mal roulé pour faire ce tour de Crète ! Mais en se ménageant toujours des moments pour profiter des visites des sites et des plages. J’avais plannifié en utilisant Google Maps pour avoir une idée de la durée des trajets, mais il faut en général compter un peu plus. Les routes en Crète sont souvent étroites et/ou tortueuses, donc on ne roule pas très vite dessus. La route de Balos est même carrément une piste, et celle pour aller à Elafonisi longe des gorges. Je pense que faire les deux dans la même journée en partant de Chania est faisable mais à condition de partir tôt, de prévoir d’arriver à Elafonisi pour la nuit et de profiter de la plage le lendemain.

      J'aime

  3. Merci pour votre réponse. C’est ce que j’ai fait aussi pour planifier mes itinéraires.
    Voici en gros mon itinéraire : Arrivée à Héraklion vers 19h route pour agia pelagia (1ère nuit) – départ pour kissamos (2eme nuit) avec des étapes en cours de route (Rethimno notamment) – balos le matin puis route vers elafonisi (3eme nuit) – Elafonisi le matin puis route vers Chania (trop long par Paléochora et Sougia ?) (4ème nuit) – visite de Chania et départ en fin d’après-midi pour Hora sfakion (5ème nuit) – randos sur hora sfakion (loutro matin retour bateau et gorges d’imbros fin d’après-midi) (6ème nuit hora sfakion) – départ pour agia Galini avec diverses étapes (7ème nuit) – départ pour héraklion en passant par Matala et diverses étapes (Décollage 19h50).
    Qu’en pensez-vous ? On m’a dit que ça relevait du marathon… et il ne valait mieux pas que je réserve les hôtels en avance mais voir sur place.

    J'aime

  4. Bonjour,

    Merci pour ce super article qui nous donne encore plus envie d’y aller ! Nous pensons y partir en juin, et nous avions une question, au niveau du budget combien revient le voyage avec le vol la location les repas et les nuits ? nous avons du mal a ce faire un ordre d’idée du budget à prévoir.

    Merci pour la réponse :)

    Laure

    J'aime

  5. Bonjour ! Super article et quel beau voyage !
    Je prévois également de visiter l’île en voiture. Entre la location, l’essence, le logement, la nourriture et les activités, pouvez-vous me donner une idée de votre budget pour une semaine ? Dans mes calculs je suis déjà à environ 850-900 euros par personne… Merci beaucoup :)

    J'aime

Laissez nous un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s