On fête Deepavali avec la talentueuse Jody Danasse

Cette semaine, les communautés indiennes et tamoules du monde entier fêtaient Diwali, ou Deepavali. Et cela nous fait très plaisir de pouvoir faire quelque chose de spécial sur So many Paris pour cette occasion.

En effet, nous laissons la parole aujourd’hui à Jody Danasse, dont les merveilleux carnets de voyage illustrés nous ont tapé dans l’oeil l’année dernière. Nous avons découvert son blog après avoir lu un de ses commentaires sous l’un de nos posts…puis nous n’avons pas raté un seul de ses articles depuis ! Celui sur la street-food de Taipei nous a beaucoup plu.

Si elle a appris à cuisiner avec sa mère et sa grand-mère, Jody Danasse, franco-indienne, franco-tamoule, a appris toute seule à capturer les ambiances et les moments du quotidien avec sa plume et ses couleurs. Elle nous raconte aujourd’hui comment se fête Deepavali, et nous livre en exclusivité une recette qui fait partie d’un autre de ses beaux projets…

***

Dans la nuit de lundi à mardi cette semaine, la communauté indienne hindoue fêtait Diwali. Dans le sud-est de l’Inde, chez les Tamouls, la célébration reste la même mais elle se nomme Deepavali.

Deepavali, c’est l’équivalent du Noël indien – on célèbre la victoire du Bien sur le Mal de manière très festive : les familles prient avant le lever du soleil et s’habillent avec de nouveaux vêtements et … passent à table !

pootri
Photo: Jody Danasse

Les spécialités que l’on cuisine pour Deepavali (que l’on appelle les palakaram) sont nombreuses, qu’elles soient salées ou sucrées. La tradition veut que les familles s’offrent et s’échangent les palakaram pendant cette fête. Généralement, les palakaram remplissent la cuisine pendant un bon mois tant il y en a !

Vous pouvez jeter un coup d’œil ici aux nombreux plats que ma mère a faits l’an dernier jusque la veille au soir.

sujiam
Sujiyan, Jody Danasse
vaddai
Vadai, Jody Danasse

Pour la diaspora tamoule hindoue, Deepavali rime avec moments en famille, on passe la journée ensemble à manger, à téléphoner à la famille partout dans le monde et, si on est assez chanceux d’avoir les chaînes câblées indiennes, on regarde les nombreuses émissions spéciales diffusées ce jour-là.

De nombreux films sortent à cette période et la télévision est remplie de films inédits ou d’interviews d’acteurs qui viennent présenter leurs films. Les films dont on entend beaucoup parler cette année : Uttama Villain avec Kamal Haasan (un des dieux vivants du cinéma tamoul) et Maari avec Dhanush (rendu célèbre avec le hit « Why this Kolaveri »), qui est diffusé de façon inédite après avoir fait un carton au cinéma cet été.

Les programmes TV sont surtout pour les adultes – les jeunes et les enfants préfèrent faire éclater des pétards dans la rue – mais ça, c’est en Inde… c’est rarement autorisé dans les pays où la diaspora est présente.

Pour en revenir au palakaram, voici une recette très simple de petites galettes de pois cassés, aussi appelées « gâteaux piments » à l’île Maurice, ce sont les masaal vadai. Indémodables, les préférés de mon père, on les mange souvent les masaal vadai le matin de Deepavali car ils comblent bien la faim (surtout après un réveil très matinal).

Voici donc la recette des masaal vadai en image (les planches sont extraites d’un livre de recettes illustrées en pleine élaboration !) :

MasaalVadai1MasaalVadai1bisMasaalVadai2MasaalVadai3

Et en bonus, quelques bonnes adresses tamoules à Paris, dans le quartier où nous faisons régulièrement nos courses

Pour se procurer les ingrédients, deux épiceries :
Vs Co Cash & Carry : 197, rue du Faubourg Saint Denis, Paris 10ème

VT Cash and Carry - 11-15 rue Cail - Paris 6
Vs Co Cash & Carry – So many Paris

New Shamina Supermarket: 184, rue du Faubourg Saint-Denis, Paris 10ème (en vitrine, il y a des sarees mais le fond du magasin est un vrai supermarché, les gérants sont là depuis au moins 25 ans !).

Pour acheter de bonnes pâtisseries (typiquement tamoules):
Ganesha Sweets : 16 rue Perdonnet, Paris 10ème

Ganesha Sweets - patisserie indienne et sri lankaise Paris - rue Perdonnet 3
Ganesha Sweets – So many Paris

Happy Deepavali !

Jody

Pour me retrouver sur les réseaux sociaux : ma page Facebook ici, mon Behance ici.

3 commentaires

  1. Coucou,

    Etant franco-tamoule, je trouve que Jody a parfaitement bien résumé la journée typique de Deepavali ! En lisant son article, j’avais l’impression de revivre ce jour si spéciale.

    Moi, mes gâteaux préférés sont le Suiyan (le premier dessin). Et j’aime moins le masal vadai (mais merci pour la recette).
    Je suis complétement d’accord pour ces adresses, et je recommande particulièrement Ganesha Sweets qui font des délices.

    Bises,

    Aimé par 1 personne

Laissez nous un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s