Carnet de voyage : la Norvège à l’automne

A l’automne dernier, j’étais à la recherche d’une destination pour un week-end de 3 jours en Europe. J’ai un énorme penchant pour les pays nordiques, et je n’étais encore jamais allée en Norvège : quelques clics plus tard, les billets étaient réservés ! Ce voyage n’a pas tardé à devenir l’un des plus beaux que j’ai eu la chance de faire.

norvegeJ’ai relu les notes, pleines de superlatifs, qui courent le long des pages de mon Carnet de voyage, et j’ai extrait les 3 grands coups de coeur qui ont rendu ce voyage inoubliable.

Carnet de voyage Norvege - Norway Travel Diary - 4

La magie du Bergensbanen ou Bergen Railway

478 kilomètres séparent Oslo, la capitale de la Norvège, de Bergen, ville classée au patrimoine de l’Unesco, et porte d’entrée vers les fjords. En train, c’est un trajet de 7h, que j’ai d’abord hésité à faire : sur un week end de 3 jours, pourquoi passer plus d’une journée dans le train ? Pourtant, je ne regrette pour rien au monde d’avoir parcouru cette distance à bord d’un grand train rouge de la NSB, la compagnie des chemins de fer norvégiens.

Carnet de voyage Norvege - Norway Travel Diary - 1

J’ai tout simplement passé le trajet le nez collé à la vitre, à faire des « oh » et des « ah », et à essayer de capturer sur mon appareil photo ou sur des notes brouillon la magie des paysages qui défilaient sous mes yeux.

La campagne norvégienne d’abord, ses couleurs d’automne et ses grandes forêts.

Carnet de voyage - Bergen Railway - 2

La particularité du Bergensbanen est sa traversée d’Hardangervidda, le plus haut plateau montagneux d’Europe. Le paysage change vite. Arrivent d’abord les landes, sauvages, et leur envoutante palette de couleurs : le beige des herbes sèches, le brun de la roche, le blanc presque bleuté de la neige et de la glace.

Carnet de voyage - Bergen Railway - 4Carnet de voyage - Bergen Railway - 3

Puis le blanc, le blanc à perte de de vue, dans le ciel et le long des lacs gris, autour de chaque brindille et en haut de chaque montagne. Les maisonnettes de bois que l’on voit posent de petites touches de couleurs vives, et ressemblent à des pièces d’un jeu de constructions que l’on aurait éparpillées ça et là.

Carnet de voyage - Norvege - Bergen Railway - 1

A l’approche de Bergen, le train redescend et sillonne de belles vallées. Le soleil revient et pare de superbes rayons dorés le flanc des montagnes, sa lumière joue sur les eaux des lacs, bleu profond.

Carnet de voyage - Bergen Railway - 7Carnet de voyage - Bergen Railway - 8

Pratique : toutes les informations sur le Bergensbanen ici.

La majestée du Nærøyfjord

Bergen, 250 000 habitants, deuxième ville de Norvège, est souvent décrite comme la porte d’entrée vers les fjords. En effet, certains des plus beaux fjords de Norvège, le Nærøyfjord notamment (inscrit au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco), sont à portée de train de cette jolie ville. Et ça tombe bien, me voilà amoureuse des trains norvégiens !

Carnet de voyage - Bergen - Norvege - 4

Carnet de voyage - Bergen - Norvege - 5La gare de Bergen, avec ses fresques colorées, son super Frieles Kaffe, idéal pour un petit-déjeuner aux aurores (page Facebook ici), constitue le point de départ d’un périple vers les fjords.

Carnet de voyage Norvege Frieles CafeCarnet de voyage Norvege - Norway Travel Diary - 3

Me revoilà donc dans mon train rouge. A Myrdal, 860 mètres d’altitude et petite gare de poche toute jaune, tout le monde descend. Il faut ensuite embarquer à bord du très vieux train, vert sapin, intérieur en bois vernis, de la Flåmsbana, ou Flåm Railway.

Carnet de voyage - Naeroyfjord - 1

Hors saison, le train est presque vide et tout le jeu est de passer d’une fenêtre à l’autre pour s’émerveiller des paysages qui défilent, comme dans un livre d’images : vertes vallées, ruisseaux bleu azur, grandes fermes en bois rouge, imposantes cascades.

Carnet de voyage - Naeroyfjord - 2

Flåm est le terminus, et même si je soupçonne ce modeste village d’être très touristique à la belle saison, à l’automne tout est désert, et le silence qui règne ici sied parfaitement au paysage : grandes montagnes qui se reflètent comme dans un miroir dans les  eaux sombres du fjord, arbres parés de feuilles dorées…

Carnet de voyage - Naeroyfjord - 7Carnet de voyage - Naeroyfjord - 8Carnet de voyage - Naeroyfjord - 9

Le long du fjord, une jolie surprise vient ajouter une touche de poésie au tableau : des centaines d’étoiles de mer, rouge vif, s’accrochent aux algues au fond de l’eau.

Carnet de voyage - Naeroyfjord - 4Carnet de voyage - Naeroyfjord - 6

De Flåm, il est possible d’embarquer sur un ferry, de la compagnie Fjord 1, qui parcourt le Nærøyfjord pendant 2h de pure splendeur. C’est assez drôle ce moment où l’on monte sur le ferry, car tout le monde se précipite sur le pont pour avoir les meilleures places, à grand renfort de mouvements de chaises en plastique. Mais en fait, pendant le trajet, ces mêmes personnes changeront de place et de pont au moins 10 fois par minute, tant il y a de choses à voir de tous les côtés.

Carnet de voyage - Naeroyfjord - 10Carnet de voyage - Naeroyfjord - 11

C’est difficile à expliquer, mais sur ce fjord on saisit vraiment ce qu’est la Norvège. Et on comprend aussi que c’est un pays qui doit être magnifique par tous les temps et à toutes les saisons. Ce jour-là, il faisait gris et froid, avec une petite bruine persistante : mais je n’aurais échangé ma place pour un temps ensoleillé pour rien au monde ! Les nuages s’accrochaient dans le haut des impressionnantes falaises qui encadrent le fjord, l’eau sombre, presque noire, faisait ressortir toutes les couleurs environnantes, et troublait la surface de l’eau de quelques gouttes…Bref, une traversée sublime.

Carnet de voyage - Naeroyfjord - 12Carnet de voyage - Naeroyfjord - 13Carnet de voyage - Naeroyfjord - 14

Le ferry s’arrête à Gudvangen, d’où il est ensuite possible de prendre un bus pour Voss, et de là le train pour Bergen.

Pratique : toutes les informations sur le Flåm Raiway ici, et les informations sur les autres trajets sont sur le site de la NSB. Informations sur le ferry Fjord 1 qui parcourt le Nærøyfjord ici. Sachez qu’il existe une formule, qui permet d’acheter les billets pour tous ces différents trajets en même temps, via Norway in a Nutshell. Mon avis : le prix est le même (90€ environ), et Norway in a Nutshell négocie de bien meilleures connexions entre les différentes étapes : cela vaut donc le coup.

Bergen et son ambiance de ville portuaire du nord

Bergen, et son quartier de Bryggen (littéralement « le quai ») sont inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco. C’est sur ce quai, dans de hautes maisons de bois à pignons (qui ont malheureusement souffert de plusieurs incendies) que les marchands de la Hanse logeaient et entreposaient leurs marchandises. La promenade sur cet embarcadère est certes touristique mais très agréable.

Carnet de voyage - Bergen - Norvege - 3Carnet de voyage Norvege - Norway Travel Diary - 2

Mais l’interêt de Bergen va bien au delà de  Bryggen, et c’est une ville attachante à bien des égards. Voici un petit condensé de ce que j’y ai préféré.

Carnet de voyage - Bergen - Norvege - 1

Le coin que je recommande pour une balade bucolique, situé sur la rive opposée à Bryggen, est le quartier de Klosteret : maisons en bois (certaines du 18ème siècle),  couleurs pastel, ruelles pavés, pots de fleurs ici et là, végétation un brin anarchique, entre rosiers sauvages et buissons de houx.

Carnet de voyage - Bergen - Norvege - 6Carnet de voyage - Bergen - Norvege - 8Carnet de voyage - Bergen - Norvege - 7

Toujours sur le Puddefjorden, un peu plus haut, l’United Sardines Factory mérite une visite absolument. Cette ancienne usine de sardines du 19ème siècle, abrite aujourd’hui derrière ses hauts murs de briques l’USF (site internet ici), un centre culturel au top (cinémas, salles de concert, expos, installations…).

Carnet de voyage - Bergen - Norvege - 9Carnet de voyage - Bergen - Norvege - 10

L’USF abrite aussi le Kafé Kippers (site internet ici). Posé au bord de l’eau, c’est un bonheur de boire un verre derrière ses grandes baies vitrées par temps de pluie, et de se dorer la pilule sur sa grande terrasse par beau temps !

Carnet de voyage - Bergen - Norvege - 12Carnet de voyage - Bergen - Norvege - 11

Quelques adresses food enfin : j’ai vécu Bergen à 100 à l’heure, et n’ai pour une fois pas des centaines d’adresses de restaurants ou de magasins à partager. Néanmoins, pour un bon petit déjeuner ou des sandwichs de haut vol, je recommande la boulangerie bio Godt Brød (site internet ici, en norvégien), qui dispose de plusieurs adresses dans la ville. Le pain est délicieux, et les sandwichs frais et originaux. Parfait pour un roulé à la cannelle également !

Carnet de voyage - Bergen - Norvege - 1Carnet de voyage - Bergen - Norvege - 2

Pour une bière locale et un bon dîner de poisson, dans une ambiance sympa et sans y laisser tout son porte monnaie (50€ pour deux), j’ai beaucoup aimé le Pingvinen (site internet ici).

Comme pour tous nos posts Carnet de voyage, vous retrouverez tous les points clés du récit sur une carte Google Maps :


Cl. 

13 commentaires

  1. J’ai souvent repensé à ce voyage que tu avais fait, que j’avais suivi sur Instagram… ça fait toujours autant envie, un jour j’irai, et je t’enverrai sûrement un message de détresse pour te demander quelques détails :)
    Mais, sérieusement, tu as réussi à faire tout ça en trois jours seulement ??

    J'aime

    • Bonjour Audrey ! Oui promis, en trois jours :) Évidemment, si j’avais eu quelques jours de plus, je ne me serais pas ennuyée pour autant ! J’y retourne 2 grandes semaines cet été, ce sera l’occasion de poursuivre le voyage…

      J'aime

  2. Comme vous, mon voyage à Bergen et dans les fjords, il y a bientôt deux ans, est l’un de mes meilleurs souvenirs ! Pas étonnant que j’ai souhaité également partager cette belle expérience sur mon blog ! Vos photos m’y replongent indéniablement :)

    J'aime

    • Bonjour Véronique ! J’y suis allée durant entre la première et la deuxième semaine d’octobre, et cette année-là il faisait déjà assez froid. Je recommande de ne pas y aller trop tard pour profiter au mieux de la lumière, et des températures clémentes.

      J'aime

  3. Super beau. J’ai vécu plusieurs mois et Norvège et j’ai pourtant jamais mis les pieds du côté de Bergen ! Faut dire que c’est un pays où le coût de la vie est tellleeement élevé.

    J'aime

    • Cela a été un vrai enchantement ! Et que dire des Îles Lofoten, de la route jusqu’au Cap Nord…Un pays sublime, à l’état brut, qui recèle mille petits trésors (comme ces gaufres à la confiture que l’on peut commander absolument partout).

      J'aime

  4. Je suis allée en Norvège par le biais du TO spécialiste des pays nordiques pour lequel je travaille : Quartier Libre. Ton article et tes photos me donne vraiment envie d’y retourner ! J’ai été à Bergen en été et, effectivement, j’ai dû croiser beaucoup plus de monde que toi.. C’est tout de même une ville magnifique! J’ai adoré son marché aux poissons où j’ai pu déguster les meilleurs crustacés que j’ai jamais mangé !
    Je n’ai pas pu prendre le magnifique train de Flåm… Mais ton retour sur le mois d’octobre va peut être précipiter ma décision de repartir.

    J'aime

Laissez nous un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s