Carnet de voyage : Ann Arbor, the US College Town experience

Le Midwest des États-Unis est une région souvent délaissée au profit des côtes Est et Ouest. C’est pourtant un coin qui regorge de merveilles : des villes passionnantes, des paysages sublimes. Nous vous avons déjà parlé de notre coup de cœur pour Detroit, et de notre amour pour Chicago. Cette fois, on vous emmène à la découverte d’une ville dans laquelle j’ai habité pendant 2 ans : Ann Arbor, Michigan.

carnet-de-voyage-ann-arborAssez peu connue en dehors des États-Unis, Ann Arbor a pourtant beaucoup pour elle : siège de l’Université du Michigan (l’une des meilleures universités publiques du pays), elle figure régulièrement dans le Top 10 des « best places to live« . Pourquoi ? Parce que Ann Arbor réunit tout ce qu’il y a de mieux dans une grande ville universitaire – une population jeune et internationale, des évènements culturels et sportifs à foison, de très bons restaurants – et ce qu’il y a de mieux dans une petite ville – la nature à portée de main, une communauté soudée, la possibilité de tout faire à pieds ou à vélo.

Bref, j’ai adoré vivre à Ann Arbor, et c’est une escale incontournable lors d’une virée dans le Midwest, entre Detroit (à peine 45 minutes) et Chicago (4h de voiture).

I – DOWNTOWN ANN ARBOR

Si Ann Arbor a  autant de charme et est si agréable à vivre, c’est qu’elle a un vrai centre ville, qui bouge qui vit, qui palpite. Il s’y passe toujours quelque chose, entre les nombreux festivals de théâtre, de musique, de films, la Restaurant Week

University of Michigan

Le clou du spectacle. Le cœur battant d’Ann Arbor. Ce autour de quoi tout s’est construit et continue à se construire. En plein milieu de la ville, l’Université du Michigan, ou « U of M » comme on l’appelle ici, est un endroit qui bouillonne au rythme de la vie étudiante. Sur la place centrale, ou Diag, des messages sont griffonnés à la craie, des assos étudiantes montent des stands ou des sittings éphémères, des étudiants se donnent rendez-vous, et certains se baladent avec une pancarte « Free Hugs ».

UofM - 2 (1).jpg UofM - 1 (1).jpg

Tout autour, des bâtiments de briques et de pierres abritent des bibliothèques, des amphis, des salles de cours des labos de recherche. Le midi, plusieurs départements organisent des Brown Bags : des mini-conférences ouvertes à tous, auxquelles on apporte son sandwich (enveloppé dans un papier marron, d’où le nom).

UofM - 9.jpg

Parmi les plus beaux bâtiments, le Michigan Union (530 S. State St),  avec son air terriblement anglais. Dedans on y trouve un café, un restaurant, une grande salle commune, une salle de bal. N’hésitez pas à entrer y faire un tour.

UofM - 1.jpg

Au Nord, le Hill Auditorium abrite un orgue monumental. Inauguré en 1913, c’est toujours là que se tiennent les remises des diplômes, avec des rangées d’étudiants en cape noire et bonnets carrés. On peut y assister à des concerts gratuits donnés par la fac de Musique de l’Université du Michigan.

hill-auditorium-2

Un peu au Sud du Diag se trouve mon coin préféré de l’Université du Michigan, le Law Quadrangle (625 S State St), qui abrite la fac de Droit. Là aussi, on nage en plein style british, voire presque Harry Potter ! Il suffit de passer sous les voûtes du porche de pierre pour être propulsé dans une autre époque.

UofM - 3.jpg

Les deux bâtiments qui ressemblent à des cathédrales sont en fait une cantine et une bibliothèque. Poussez la porte : vous tomberez sur un décor grandiose, avec lustres, vitraux et boiseries peintes. De quoi faire oublier que cette partie de l’Université date en fait… des années 1920 !

uofm-4 uofm-2

L’Université du Michigan compte aussi plusieurs très beaux musées gratuits. Le Museum of Art (525 S. State St) est le plus connu d’entre eux. Ses riches collections d’art américain, européen, africain et asiatique comptent plusieurs très belles pièces. Des expositions temporaires sont régulièrement organisées dans les salles du haut.

Ne manquez pas non plus le Kelsey Museum of Archaeology (434 S. State St), centré sur le Moyen-Orient et plus particulièrement l’Égypte, et le Museum of Natural History (1109 Geddes Ave) avec ses squelettes de dinosaures !

UofM - 7.jpg

Around Main Street

Downtown Ann Arbor s’organise selon un plan quadrillé. Les deux centres de gravité sont Main Street à l’ouest, et State Street à l’est. Entre les deux, une grille de rues bordées d’immeubles bas en brique, où se bousculent magasins et restaurants.

Downtown - 9.jpg Downtown - 7.jpg

Commençons par Main Street et ses environs. Si on la suit vers le Sud jusqu’au bout d’Ann Arbor, on tombe sur le Michigan Stadium, qui n’est ni plus ni moins que le plus grand stade des USA ! Dès que les températures se font clémentes et que le soleil pointe le bout de son nez, Main Street est le domaine des terrasses. Celle de Palio (en rooftop) et celle du Café Felix (LE restaurant français d’Ann Arbor) sont les plus agréables.

L’un de mes magasins préférés de cette rue : Rock Paper Scissors (216 S. Main St), une très belle papeterie qui fait aussi magasin de déco, avec beaucoup d’objets, de cartes postales et posters sur le thème d’Ann Arbor et du Michigan.

Downtown - 8.jpg

Dans les rues adjacentes, beaucoup de très, très bons restaurants et des très, très chouettes bars et cafés. Voici un petit aperçu des meilleurs adresses.

Spencer (113 E Liberty): l’une des plus récentes ouvertures d’Ann Arbor, et une réussite ! La carte est courte et change très régulièrement. Tout est préparé à base de bons produits frais, avec une bonne dose de créativité. C’est chez Spencer que j’ai découvert la pickled pumpkin, servie avec une épaisse tranche de pain de maïs et une sauce coriandre avocat. Yum yum !

spencer-1spencer-2

Pacific Rim (114 W Liberty St): un peu haut de gamme, ce restaurant de cuisine fusion asiatique est clairement dans le top 3 des meilleures adresses d’Ann Arbor. A commander absolument : les garlic-chives dumplings, et surtout le seared big-eyed tuna, avec sa sauce au wasabi-gingembre-miso… j’en rêve encore !

Downtown - 3.jpg

Frita Batidos (117 W Washington St): ici deux spécialités originaires de Cuba, les fritas ou burgers cubains et les batidos ou milkshake cubains. Deux symboles de la streetfood de Cuba que la chef Eve Aronoff a sublimé ! On mange au coude à coude, dans des barquettes, en jouant aux dominos. A goûter : les loaded plantains, des bananes plantains surmontées d’étages d’avocat, de tomate, de haricots noirs…

frita-batidos-1frita-batidos-2

– Mark’s Carts and Bill’s Beer Garden (211 W. Washington St): Aux beaux jours – environ d’avril à novembre – la petite cour de Mark’s Carts  se rempli d’une poignée de food truck. Quelques tables en bois permettent de manger sur place. Le meilleur, et le plus ancien, de tous les food trucks est El Manital, qui propose une délicieuse streetfood mexicaine, sous forme de sandwichs très gourmands et très spicy.

food-trucks-1-1

Pour accompagner votre repas d’une bonne pinte, il suffit de traverser l’arrière boutique du magasin Downtown Home and Garden pour déboucher sur Bill’s Beer Garden (218 S Ashley St). Ce beer garden éphémère propose une jolie sélection de bières artisanales du Michigan. Comme son voisin Mark’s Cart, Bill’s n’est ouvert qu’en saison. On y donne parfois des concerts et des projections en plein air.

Bill's Beer Garden - 1.jpg

Blank Slate Creamery (300 W. Liberty Street): ouverte tous les ans à partir du mois de mars, ce glacier prépare des glaces maison à partir d’ingrédients naturels. Certains parfums sont très fins, comme le Lavender Lemon Honey ou le Blackberry Riesling  Sorbet, d’autres plus « costauds » comme le Chocolate Covered Pretzel with Caramel Swirl !

Blamk SLate - 1.jpg

– The Last Word (301 W. Huron): de loin mon bar préféré à Ann Arbor ! The Last Word joue la carte du bar clandestin. Aucun signe extérieur pour le repérer, à part une lanterne rouge. L’intérieur est tamisé, la déco est soignée, et des serveurs barbus, tatoués et 100% hipsters servent des cocktails à tomber. La carte se renouvelle régulièrement et vous pouvez aussi demander au barman de vous concocter une boisson à partir de vos ingrédients préférés. Pour les becs sucrés, les beignets au caramel au beurre salé sont un délice.

Last Word - 1.jpg

Literati Bookstore and Espresso Bar (124 E. Washington St) : Une mignonne petite librairie indépendante qui propose une sélection pointue de romans, de poésie, de livres thématiques. Des petits mots glissés sous les livres donnent les recommandations et les coups de cœur de la petite équipe de Literati. Fidèle à l’esprit créatif et littéraire d’Ann Arbor, Literati organise régulièrement des lectures, des séances de dédicaces. A l’étage, l’Espresso Bar permet de siroter un délicieux café avec des pâtisseries maison.

literati-2 literati-1

Dès qu’on s’écarte à l’ouest de Main Street, on arrive dans les jolies rues bucoliques du Ann Arbor résidentiel. Des maisons en bois peintes de belles couleurs, des porches où prendre le soleil, et surtout des arbres et des fleurs partout. On a plaisir à s’y promener à toutes saisons, et surtout au printemps ou en automne.

germantown-1germantown-2germantown-3

Around State Street

Le deuxième centre de gravité d’Ann Arbor est State Street. Plus près de l’Université du Michigan, on y croise de nombreux étudiants. Deux monuments phare dominent cette partie de la ville : le Michigan Theatre et le State Theatre. Ces deux salles de cinéma sont un héritage de l’âge d’or du cinéma américain.

downtown-3-1

downtown-2-1

Loin des blockbusters américains, la programmation y est internationale, éclectique et de qualité. Chaque année, le Michigan et le State accueillent plusieurs festivals de cinéma (dont le très bon Cinetopia), ainsi que des concerts, des spectacles, des écrivains… C’est au Michigan Theater que j’ai vu le concert de Graham Nash, ancien condisciple de Neil Young, et guitariste hors pair (qui cite d’ailleurs Ann Arbor dans l’une de ses chansons, Prison Song)

michigan-theatre-1michigan-theatre-2

Autre curiosité architecturale du quartier, Nickel’s Arcade (336 S. State St), l’un des rares passages couverts des États-Unis. Construit en 1918, ce passage est joliment rétro avec sa verrière et ses globes lumineux. Plusieurs magasins s’y alignent, depuis le petit Comet Café, jusqu’à la Parish Frame Shop qui vend de belles affiches de la région des Grands Lacs.

comet-cafe-1comet-cafe-2

Le streetart, très présent à Ann Arbor, est bien représenté dans les environs de State Street et de Liberty Street. La fresque la plus connue est la Bookstore Murals (angle de State et Liberty), qui représente les portraits de Woody Allen, Edgar Allen Poe, Herman Hesse, Franz Kafka et Anaïs Nin. Une œuvre qui illustre bien les affinités littéraires d’Ann Arbor, ville intellectuelle par excellence.

downtown-4-1

Au niveau 521 E Liberty St, une petite ruelle couverte de tags est le paradis des graffeurs locaux.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Streetart - 2.jpg

Quelques bonnes adresses où manger pour finir :

Le Lab Café (505 E Liberty St): un petit café très lumineux, où on mange de bien bons gâteaux présentés sous des cloches de verre. Leur sea salt latte et leur honey lavender latte sont des valeurs sûres !

lab-cafe-2lab-cafe-1

Sava’s (216 S State St) : Sava’s a plusieurs cordes à son arc. C’est d’abord un bon restaurant. C’est surtout un très bon bar à cocktails, avec une sympathique terrasse ombragée. Et c’est enfin une bonne adresse pour le brunch, avec un buffet à volonté.

Mani Osteria (341 E Liberty St): C’est chez Mani que j’ai mangé l’une des meilleures pizzas de ma vie ! La pâte est fine et croustillante, les garnitures délicieuses. Ma pizza préférées : ricotta, oignons rouges, pistaches grillées. Une autre spécialité à ne pas manquer chez Mani, les pickles cherry tomatoes, servies avec de la ricotta, du pain grillé et de la tapenade. L’antipasti parfait !

mani-1mani-2

Isalita (341 E Liberty St): Voisin de Mani, Isalita est un autre de mes coups de cœurs gastronomiques à Ann Arbor. Ici, la cuisine mexicaine atteint un rare degré de finesse. On commande plusieurs petits plats, sur le modèle des tapas, et on se laisse envoûter…

Isalita - 2.jpg

Kerrytown

Juste au nord de la ville, Kerrytown est un peu le deuxième centre d’Ann Arbor. Ce joli quartier est placé sous le signe des arts (avec la Kerrytown Concert House) et des produits locaux. On y trouve d’abord de belles maisons, en briques ou en bois, dans des rues bordées de grands arbres.

kerrytown-1kerrytown-2

Le centre névralgique de Kerrytown est le Farmer’s Market, qui se tient chaque semaine sous une longue halle (le samedi toute l’année, et également le mercredi en saison). Ici, pas de grossistes, que des petits producteurs du coin qui viennent vendre leur production en direct. On n’y trouve que des produits de saison, locaux, et souvent bio. Certaines semaines on y croise même une famille d’agriculteurs Amish !

Produit phare : les pommes ! Toutes sortes de variétés qu’on ne trouve pas en France.

farmers-market-1-1farmers-market-2farmers-market-1

Juste à côté du Farmer’s Market se dresse un grand bâtiment en briques qui réunit sur deux étages plein de chouettes magasins : un poissonnier où on peut manger des fishs and chips sur place, une boutique spécialisée dans les épices, une autre dans les huiles et vinaigres… Mon magasin préféré, Found, où on trouve plein de babioles et d’objets hétéroclites, depuis de vieilles clés jusqu’à des pièces détachées de montres ou des cubes en bois.

Mais la meilleure adresse est la Lunch Room (407 N 5th Ave). Cette cantine végétarienne à tendance vegan est l’un des mes restaurants préférés à Ann Arbor. La cuisine est simple, savoureuse, saine. Des classiques venus des quatre coins du monde sont revisités de façon ingénieuse :  des pad thaï, burritos, mac&cheese comme vous ne les avez jamais goûtés ! Une bonne option pour le brunch également.

lunch-room-1-1lunch-room-1

En contrebas de Kerrytown, un restaurant a élu domicile dans l’ancienne gare d’Ann Arbor. Le Gandy Dancer (401 Depot Street) fait partie des bons restaurants d’Ann Arbor : beaucoup de familles y vont pour fêter une remise de diplôme ou toute autre grande occasion. Si les plats sont très bons, c’est surtout pour le décor qu’il faut y aller. L’intérieur a gardé son style des années 1880. Lustres, boiseries, anciens panneaux d’affichage… c’est magnifique. Parfois un train passe sur cette voie de chemin de fer qui relie Detroit à Chicago, et le maître d’hôtel ne manque pas de faire sonner l’ancienne cloche du chef de gare.

Gandy Dancer - 1.jpg

Et puis… le meilleur pour la fin ! A Ann Arbor il y a un endroit qui est connu dans tout le Midwest, voire dans une bonne partie de la côte Est. Un endroit où Barack Obama himself est venu déjeuner à l’occasion d’un discours à l’Université du Michigan. Cet endroit, c’est Zingerman’s Delicatessen.

Zingerman - 1.jpg

J’en ai passé du temps chez Zingerman’s… Chez Zingerman’s, on trouve une incroyable selection de fromages et de charcuteries. Chez Zingerman’s on trouve du pain délicieux (mention speciale pour le Pecan Raisins, le Chocolate Sourdough, le Sesame Round…). Chez Zingerman’s on trouve des cookies à tomber et des gâteaux merveilleux : c’est là que j’ai appris à faire le hummingbird cake et les rugelach !

Mais Zingerman’s, c’est surtout l’endroit où l’on mange les meilleurs sandwichs des Etats-Unis, ni plus ni moins. Préparés à partir de tous les ingrédients mentionnés ci-dessus, ces sandwichs sont tout simplement du grand art !

Zingerman - 2.jpg

Zingerman's - 1.jpg

II – ON THE GREEN SIDE

Ce qui fait d’Ann Arbor une ville si agréable à vivre, c’est qu’on y trouve d’une part toute l’animation qui fait la vie citadine, mais aussi une nature omniprésente, qui apaise et ressource.

La Huron River

La Huron River traverse Ann Arbor d’ouest en est. Cette rivière étroite, peu profonde, est un paradis pour les pêcheurs (et ils sont nombreux dans le Michigan), mais aussi pour les amateurs de kayak, les spécialistes de l’aviron, et bien sûr les innombrables animaux qui vivent le long de ses rives.

Argo Ponds - 1.jpg

Au cœur de l’hiver, la rivière se pare de glace et de givre qui scintille au soleil. Malgré le froid glacial, c’est un émerveillement quotidien.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

En amont d’Ann Arbor, se trouve Barton Pond (). On peut y accéder facilement en vélo. Ce lac artificiel est formé par barrage qui produit un peu d’électricité. C’est un endroit paisible, assez peu fréquenté. Autour du lac, on devine de belles demeures entre les arbres, certaines avec des pontons les pieds dans l’eau.

ann-arbor-barton-2ann-arbor-barton-1

De là, en descendant la Huron River, on atteint Argo Pond () et les Argo Cascades. Sur ce deuxième plan d’eau, on peut louer des kayaks, des canoës, des paddles pour profiter de ce coin de rivière entouré d’arbres.

Arboretum - 1.jpg

La rivière serpente ensuite à travers l’Arboretum de l’Université du Michigan, avant de s’élargir à nouveau à Gallup Park (3000 Fuller Rd). Ce vaste parc est très populaire auprès des familles : des nénuphars, une petite île, et aussi – comme dans presque tous les parcs publiques – des petits barbecues en libre service. Au printemps et à l’automne, il faut souvent partager la pelouse avec des familles d’oies du Canada qui y font escale pendant leur longue migration.

Tout au long de la Huron River, on découvre aussi d’étonnantes sculptures réalisées à partir d’anciens canoës en métal. Une façon de célébrer ensemble la nature et la création artistique.

gallup-1OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nichol’s Arboretum

L’Arboretum (1610 Washington Heights), ou the Arb, est le poumon d’Ann Arbor. Ce vaste espace de nature, à l’est d’Ann Arbor, a été conçu au début du siècle par un botaniste de l’Université du Michigan. On y trouve des prairies, des collines boisées, des clairières, et une diversité incroyable d’arbres et de plantes. Il fait bon s’y promener et s’y perdre.

Arboretum - 2.jpg

L’Arboretum est aussi un refuge pour la faune locale. Il n’est pas rare d’y croiser des écureuils ou des cardinals, ces oiseaux rouges très courants dans le Midwest dont les plumes se détachent des paysages d’hiver. J’y ai aussi souvent croisé des chevreuils solitaires ou en groupe, qui surgissent soudain des sous-bois et traversent la prairie à pleine vitesse. Un très beau spectacle !

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Aux beaux jours, l’Arboretum accueille des concerts et des représentations théâtrales en plein air. Des visites thématiques sont aussi fréquemment organisées.

Matthaei Botanical Garden

Frère de l’Arboretum, le Botanical Garden (1800 N. Dixboro Rd), également propriété de l’Université du Michigan, se trouve à quelques minutes de voiture au nord d’Ann Arbor. Le Botanical a deux visages. D’abord celui bien ordonné des magnifiques serres, des jardins de plantes médicinales, et des bonzaï.

botanical-1botanical-2

Et puis celui beaucoup plus sauvage de sentiers qui s’enfoncent dans la forêt, le long d’une rivière glougloutante. De belles promenades paisibles, à faire en toute saison.

botanical-3

Leslie Science and Nature Center

A la lisière d’Ann Arbor, ce refuge pour rapaces accueille une quinzaine d’oiseaux de proie qui ont été blessés et ne pourraient pas survivre en pleine nature. Comme cette petite chouette au bec tordu, qui ressemble presque à un personnage de Miyazaki ! Derrière le Leslie Science and Nature Center (1831 Traver Road) quelques sentiers s’enfoncent dans les bois.

Leslie Nature Center - 1.jpg

III – AUTOUR D’ANN ARBOR

En plus de Detroit, incontournable, Ann Arbor permet de rayonner dans le Sud-Ouest du Michigan à la découverte de petites villes charmantes et de grands espaces. Voici une courte sélection non-exhaustive :

Ypsilanti

« Ypsi » est la petite sœur d’Ann Arbor. Siège de l’Eastern Michigan University, Ypsilanti compte aussi son lot de cafés, des bars et de petits musées. Certains disent même que c’est là que s’est déplacé l’esprit contestataire, créatif et artistique qui régnait à Ann Arbor dans les années 60 et 70. A ne pas manquer : le festival DIYpsi, au mois d’août, qui réunit des dizaines de créateurs du Michigan à la Arbor Brewing Company. Et pour les fans du King, Yspi organise aussi un Elvis Festival très bon enfant !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La partie historique de la ville est Depot Town, construite dans les années 1830 autour de la nouvelle ligne de chemin de fer. L’ancienne gare accueille maintenant le Farmer’s Market, qui se tient tous les samedis. Les petits immeubles en briques le long de la voie ferrée ont été restaurés et abritent des boutiques et le célèbre Sidetrack Bar and Grill.

En parlant de voie ferrée, Ypsilanti a longtemps été une étape clé sur la route du « chemin de fer clandestin », cet itinéraire qui permettait aux esclaves en fuite de rejoindre le Canada tout proche. Une visite guidée très intéressante est proposée ici.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

En se dirigeant vers l’Eastern Michigan University, on tombe sur l’Ugly Mug Coffee (317 W. Cross St), un très mignon coffeeshop, à l’ambiance étudiante, où on boit du bon café accompagné de délicieux bagels.

ypsilanti-1-1ypsilanti-2-1

Pinckney Recreationnal Area

A une petite demie-heure d’Ann Arbor, Pinckney offre un vaste espace de nature. En été, on peut se baigner dans le Silver Lake ou le Half-Moon Lake, louer des canoës, pêcher, pique-niquer…

ann-arbor-pinckney-1-1

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Toute l’année, on peut faire de belles promenades voire de véritables randonnées dans la forêt, en passant par des collines, des ravins, des lacs, des ruisseaux. Ma promenade préférée est celle qui passe par Pickerel Lake et les ruines d’une ancienne ferme. Les paysages sont magnifiques, quelle que soit la saison.

pinckney-1

Parmi les autres grands parcs à proximité : Kensington Metropark (projection de cinéma en plein air pendant l’été) et Huron Meadows (pour faire du ski de fond en hiver ! Matériel à louer sur place).

Chelsea

Chelsea est une jolie petite ville paisible, à une vingtaine de minute à l’ouest d’Ann Arbor. Elle est surtout connue pour son théâtre, le Purple Rose Theatre, fondé par l’acteur Jeff Daniels (héro de La Rose Pourpre du Caire, de Woody Allen, film auquel le nom du théâtre fait référence).

chelsea-1

chelsea-2

Dominée d’un côté par sa grande clocktower en briques, de l’autre par les silos à grain de la Chelsea Miling Company, la rue principale de Chelsea compte quelques restaurants, comme le très bon Common Grill (112 S. Main St.), des magasins de décoration pour la maison et le jardin et quelques galeries. Tout autour, les rues bordées de belles maisons offrent une jolie promenade.

chelsea-1-2

Mon adresse préférée à Chelsea est le ZouZou Café (101 N. Main St), une halte idéale après une longue promenade à Pinckney. On y mange des soupes, pâtisseries et glaces maison, accompagnées de jus de fruits.

chelsea-1-1

J’espère que ce carnet de voyage vous aura donné envie de visiter le Midwest des Etats-Unis et surtout le Sud-Est du Michigan ! A suivre, un carnet de voyage dédié aux Grands Lacs…

Co.

Pratique

Venir à Ann Arbor : Ann Arbor se trouve à 30 minutes de l’aéroport international de Detroit. On y accède facilement en taxi, ou en bus avec le Michigan FlyerMichigan Flyer.

Se loger à Ann Arbor : Il y a à Ann Arbor une grosse offre d’Air bnb, et c’est encore la meilleure façon de se loger dans cette ville. Sinon un joli B&B, avec un super petit-déj, dans un des plus anciens quartiers d’Ann Arbor : le First Street Garden Inn.

Quand venir à Ann Arbor : La période la plus agréable va de juin à mi-octobre. L’été indien est absolument sublime ! En hiver, il fait très froid (dans les -10) et il y a beaucoup de neige. Mais le soleil brille presque tous les jours et c’est magnifique ! Les amateurs de ski de fond s’en donneront à cœur joie.

3 commentaires

  1. Merci pour ce magnifique reportage sur Ann Harbor et le Michigan , il est digne d’éloges car chaque paragraphe donne l’envie irrésistible de continuer à le lire jusqu’au bout .
    Bravo pour vos qualités indéniables de « grandes journalistes » , il vous faudra trouver un bon éditeur dans très peu de temps pour faire publier un des plus beaux albums de voyages de ce début de XXIème siècle.
    Bien à vous , amitiés,
    Yves Cerf-Mayer
    Briacin voyageur, membre de votre fan club !!

    Aimé par 1 personne

  2. C’est dingue ca me fait vraiment penser à Minneapolis où j’ai vécu pendant un an (en un peu plus petit). Cela doit être l’effet « Midwest » :) en tout cas moi j’ai adoré!

    J'aime

Laissez nous un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s