Les communautés bouddhistes de la Grande Pagode de Vincennes

L’un des articles les plus consultés de notre blog est dédié au très secret Jardin d’Agronomie Tropicale, situé aux confins du bois de Vincennes, entre Paris et Nogent-sur-Marne. Nous retournons aujourd’hui dans un autre lieu chargé d’histoire(s) du bois de Vincennes : la Grande Pagode de Vincennes.

Grande Pagode de Vincennes

Près du Lac Daumesnil, on distingue entre les arbres le toit pointu d’un édifice haut de 28 mètres. Derrière un portail rouge ajouré, une petite allée. Au bout de l’allée, la pagode. Vous trouvez cela étonnant de trouver une pagode bouddhiste en plein bois de Vincennes ? Attendez d’en connaître l’histoire…

Grande Pagode de Vincennes

L’histoire de la Grande Pagode commence en effet en dans les années 30, à l’Exposition Coloniale Internationale de 1931. Ce grand bâtiment à charpente en bois, évocateur d’une case africaine, fait alors office de Pavillon du Cameroun. En 1933, il devient le Musée des Industries du Bois de la Ville de Paris, et ce jusqu’au début des années 70. Il faut attendre 1977 et la demande de Jean Sainteny, ancien officiel français au Cambodge et président de L’institut International Boudhique pour que ce lieu devienne ce qu’il est aujourd’hui.

Les années 70 sont en effet le théâtre de l’arrivée de nombreux réfugiés d’Asie du Sud-Est en France, et à Paris, et la création d’une pagode à même de recevoir ces communautés, afin qu’elles puissent s’y retrouver spirituellement (et s’y retrouver tout court aussi) voit le jour.

Grande Pagode de Vincennes

Aujourd’hui l’Union Bouddhiste de France a remplacé L’Institut International Boudhique, et la Grande Pagode en est le siège, par une convention avec la Ville de Paris.

La Grande Pagode a été pensée comme un lieu de partage religieux et culturel pour les diverses communautés bouddhistes d’Asie du Sud-Est établies en France, mais comme une invitation à la découverte de ces culture pour les parisiens. En effet, si la Grande Pagode n’est pas toujours ouverte au public, les grandes fêtes du calendrier lunaire qu’elle accueille le sont (nous vous raconterons notre découverte de la Fête de Kathina dans un prochain post !), à l’image de Vesak, fête commune à toutes les mouvances du bouddhisme qui célèbre la naissance, l’éveil et la mort du Bouddha .

La pagode a changé depuis les années 30 ! Aujourd’hui, sa façade jaune ocre arbore la dharma-chakra, la roue à 8 rayons. Les rayons symbolisent autant de sentiers qu’il faut suivre pour parvenir au Nirvana.

L’intérieur de la Grande Pagode abrite, derrière une grande natte sur laquelle les fidèles se déchaussent, une statue dorée de plus de 10 mètres, représentant Bouddha (c’est l’oeuvre d’un artiste…yougoslave, réalisée dans l’atelier de Miro à Paris : voilà de quoi compléter l’histoire rocambolesque de cette pagode). Sa particularité : la pagode étant partagée entre différentes communautés, il a fallu imaginer une représentation de Bouddha libre de toute mouvance du bouddhisme. Sa posture, les mains jointes, est celle de la méditation.

Autour de la natte, on retrouve quelques autres gravures, statues (comme Avalokiteshvara, bodhisattva de la compassion),  ou espaces de prière. En marge des cérémonies, il n’est pas rare d’y voir des membres d’une même communauté s’y retrouver et papoter pour s’échanger les dernières nouvelles !

Grande Pagode de VincennesGrande Pagode de Vincennes

Avant de repasser les portes rouges du site, regardez à votre droite : un grand éléphant de bois se cache sous la végétation. Il se tenait autrefois devant le pavillon des bois coloniaux, lors de l’Exposition Coloniale Internationale de 1931.

Grande Pagode de Vincennes

Je termine enfin avec la sculpture qui orne la pelouse proche de l’entrée de la Pagode : crée par le Japonais Torao Yazaki et offerte à la France, elle représente un groupe de pèlerins zen, les « Pèlerins des nuages et de l’eau ».

Grande Pagode de Vincennes

L’enceinte de la Grande Pagode abrite aussi un temple tibétain…mais cela fera l’objet d’un post dédié !

Cl.

Pratique
Grande Pagode de Vincennes
Route de la Ceinture
du Lac Daumesnil
75012 Paris
Métro Porte-Dorée (8)
La Pagode n’est pas toujours ouverte au public, un calendrier des activités est disponible ici (encore en attente pour 2018).
Le reste du temps, visites de groupes uniquement : renseignements au 06 28 26 30 25 ou 01 43 41 02 49.
Site de l’Union Bouddhiste de France ici.

+++

Visualisez nos bonnes adresses #ParisVilleMonde en un seul coup d’œil sur notre carte Google Maps !

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

5 commentaires

  1. J’ai eu des frissons en lisant l’histoire de cette pagode. Mon chéri est sri-lankais et ces parents font justement partis de cette vague de bouddhistes d’Asie du sud-est arrivés dans les années 70 !

    J'aime

Laissez nous un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s