Carnet de voyage : le Lac Supérieur, Michigan

Les Grands Lacs américains sont une région à découvrir, qui recèle mille trésors. Dans mon carnet de voyage consacré au Lac Michigan, nous avions interrompu notre itinéraire au nord-ouest de la Péninsule inférieure du Michigan. Or le Michigan, état des Grands Lacs par excellence, se compose également d’une péninsule supérieure, séparée du reste de l’état par le détroit de Mackinac.

Plus sauvage, plus rude, plus inhabitée, l’Upper Peninsula (ou UP) est baignée au nord par le Lac Supérieur. C’est là qu’on vous emmène pour la deuxième étape de nos carnets de voyage consacrés aux Grands Lacs !

Lake Superior.jpg

La rive nord du Lac Michigan

Si la Californie a le Golden Gate, le Michigan a le Mackinac Bridge. Le « Mighty Mac », suspendu entre les rives de la Lower et de l’Upper Peninsula, n’est rien de moins que le plus long pont suspendu de l’hémisphère ouest. Et les Michiganders en sont fiers ! Son image orne la plupart des plaques d’immatriculation de l’Etat…

Mackinac Bridge - 1

UP - Seul Choix - 1.jpg

Une fois franchis les 8 kilomètres du pont, on atteint l’Upper Peninsula. En faisant cap vers l’est, sur la route 2, on longe le Lac Michigan et on traverse des forêts de sapins et de bouleaux, piquetées de hameaux : un motel vintage, un cabane à fudge ou à smoked fish, une petite église. A Gulliver, un sentier permet de rejoindre une pointe sur laquelle se dresse le Seul Choix Lighthouse. Le nom du phare et de la baie font écho aux trappeurs francophones qui ont longtemps écumé la région et on laissé leur marque dans la toponymie de la péninsule.

UP - Seul Choix - 2UP - Seul Choix - 3

Un gardien en uniforme fait visiter les lieux, qui évoque le quotidien des générations de gardiens qui s’y sont succédé avec leurs familles. Du sommet du phare, ce n’est qu’eaux scintillantes, plage de galets et forêt à perte de vue.

Notre dernière étape sur la rive nord du Lac Michigan est la petite ville de Manistique, dont le port est barré par un emblématique phare rouge. Quelques bars et diners – comme le Marley’s Bar&Grill – permettent de s’y restaurer d’un sandwich grillé en regardant le match de baseball avec les habitués.

Manistique - 1Manistique - 2Manistique - 3

Pictured Rocks National Lakeshore

On pique ensuite droit vers le nord, à travers la Hiawatha National Forest, en direction des rives du Lac Supérieur. La route file entre les arbres. A l’approche de Munising, le relief prend un peu de hauteur, et les chutes d’eau se multiplient dans la forêt. Certaines, comme les tumultueuses Wagner Falls ne demandent que quelques minutes de marche pour y accéder. D’autres, comme les Memorial Falls, ne se découvrent qu’après avoir cheminé le long d’un sentier à flanc de falaise dans une étroite vallée.

Munising falls - 1Munising falls - 2

La ville de Munising est un point d’entrée dans l’un des plus beaux parc nationaux du Midwest : Pictured Rocks National Lakeshore, un littoral à couper le souffle, composé d’une symphonie de gigantesques falaises de grès multicolore, de cascades qui se précipitent dans le Lac Supérieur, d’arches naturelles creusées dans la roche, et de forêts qui surplombent le lac à plusieurs dizaines de mètres de hauteur…

Pictures Rocke - 2Pictures Rocke - 3

Pictured rocks - 1.jpg

Même lorsque la brume joue à recouvrir le Lac Supérieur – ce qui arrive souvent – le spectacle est magique.

Pictures Rocke - 4Pictures Rocke - 5Pictures Rocke - 6

Deux façons de découvrir ce lieu magique par les eaux : en louant des kayaks, ou en embarquant sur l’un des bateaux qui organise des mini-croisières de 3 heures. Le meilleur moment est en fin d’après-midi, quand une éclaircie permet aux rayons dorés de faire miroiter les couleurs.

La découverte de Pictured Rocks peut aussi se faire par la terre ferme. La côte est un paradis pour les randonneurs. On laisse sa voiture au bout de routes poussiéreuses et cabossées, et on s’enfonce dans la forêt (prévoir de l’anti-moustiques !), avant de déboucher soudain en haut d’une falaise ou sur une plage, parfois plongée dans la brume même lorsqu’il fait beau dans les terres. Une belle balade mène de Chapel Falls à la plage de Chapel Rocks, bon endroit pour un pique-nique.

rando Pictures Rocke - 1rando Pictures Rocke - 2

Grand Sable Dunes

Plus à l’est, les falaises laissent la place aux dunes de sable géantes. Les Grand Sable Dunes du Lac Supérieur font écho aux Sleeping Bear Dunes du Lac Michigan.

Un bon endroit pour les découvrir est le Log Slide Overlook. Au 19ème, les bûcherons jetaient les troncs d’arbres du haut de cette dune de 90 mètres de haut, directement dans les eaux du Lac Supérieur, avant de les transporter par bateau. Les dunes de sable rosé se précipitent dans une eau turquoise. Un endroit du bout du monde, rendu irréel par la légère brume.

Grand Sable DUnes - 1Grand Sable DUnes - 2Grand Sable DUnes - 3

Un peu plus loin, Sable Falls permet de descendre par un escalier en bois le long d’une chute d’eau avant d’arriver sur la plage, au pieds d’une haute dune.

Le charmant village de Grand Marais est posé à l’extrémité de Grand Sable Dunes. Une poignée de diners et d’épiceries se serrent le long de la rue principale de ce qui est l’un des plus anciens villages de la côte. La plage abrite un petit port de plaisance et un joli phare blanc s’aventure au bout d’une jetée.

Grand Marais - 1Grand Marais - 2

Dans les dunes, de vieux bâtiments des gardes-côtes américains, partiellement transformés en musée, le Light Keepers Museum, font penser à des tableaux de Hopper.

Grand Marais - 3Grand Marais - 1 (1)Grand Marais - 2 (1)

La longue plage abrite une colonie de piping plovers (pluviers siffleurs), petits oiseaux protégés qui courent à toute vitesse sur le sable. La promenade jusqu’au bout du phare est l’un des rendez-vous de fin de journée pour les habitants de Grand Marais.

Grand Marais plage - 1Grand Marais plage - 2Grand Marais plage - 3

Nous étions à Grand Marais un soir de 4 juillet. Tout le village était réuni en bordure de plage, à discuter les pieds dans le sable autour de pick-ups dont l’arrière avait été aménagé en banquette et copieusement approvisionné en bières, pop-corn et nachos. Un petit feu d’artifice a été tiré au bord de l’eau, se reflétant sur le lac et éclairant de rouge et bleu les rubans de brume. Un moment magique.

Une adresse où manger et prendre le pouls de la vie locale : la Lake Superior Brewing Company, pour ses bières locales , et son olive burger.

Tahquamenon Falls

Toujours plus à l’est, en quittant la côte, en traversant prairies et forêt, en croisant quelques hameaux solitaires, on atteint l’une des plus grandes chutes d’eau à l’est du Mississippi : Tahquamenon Falls.

Tahquamenon Falls - 1

Une route piétonne à travers la forêt de sapins donne accès à cette impressionnante chute en forme de fer à cheval, qui déverse à plein régime ses eaux couleur de rouille. 190 000 litres par seconde ! Si le site comporte des aménagements touristiques, l’endroit est paisible, reposant, à mille lieues des rives bétonnées des chutes du Niagara…

Tahquamenon Falls - 2Tahquamenon Falls - 3

Dans le hameau de Paradise, complétement isolé à l’orée de la forêt, on peut déjeuner dans la mignonne Berry Patch Bakery, qui fait aussi café et magasin de souvenir. La spécialité, les chaussons fourrés à la viande, pommes de terre, oignons et rutabagas, accompagnés de sauce gravy épaisse : un plat typique de l’Upper Peninsula !

Tahquamenon Falls - 4

Whitefish Point

Whitefish Point est l’un des deux caps qui se détachent la Péninsule Supérieure pour affronter les eaux du Lac. A son extrémité se dresse le Whitefish Point Light Station, le plus ancien phare en activité sur le Lac Supérieur, mais aussi le plus important. Depuis 1849, il guide les navires et les écarte des dangers de cette portion de côte surnommée « le Cimetière des Grands Lacs ».

Whitefish phare - 1Whitefish phare - 2

La longue plage de Whitefish Point s’étire de part et d’autre du cap. Des dizaines et des dizaines de troncs, de rondins, de brindilles de bois flottés sont échouées sur son sable blond, témoins de la force des vagues, des courants et des tempêtes sur cette vaste étendue d’eau qui parait pourtant si calme.Whitefish plage - 1

Whitefish plage - 3Whitefish plage - 2

Pour se baigner, préférez les eaux plus clémentes de Whitefish Bay, un peu plus au sud. Là, une longue plage s’incurve entre les arbres : l’eau peu profonde y est bien plus chaude, et l’endroit est un lieu de pique-nique et de baignade fréquenté par les familles.

Whitefish bay - 1.jpg

Cette plage était la dernière étape de ce voyage sur les rives du Lac Supérieur : la suite se passe sur le Lac Huron, à Saint-Ignace, escale du ferry pour se rendre sur la belle Mackinac Island. A suivre dans un prochain Carnet de voyage !

Co.

Pratique

Quand y aller : A moins d’être fan de ski de fonds, la meilleure saison pour se rendre sur la Péninsule Supérieure est entre Memorial Day et Labor Day, soit du dernier lundi de mai au premier lundi de septembre. En dehors de cette période de nombreuses adresses sont fermées.

Comment s’y rendre : Depuis DetroitAnn Arbor, la Péninsule Supérieure est à environ 4 heures de route. Il existe des vols pour Marquette, mais une voiture sur place est indispensable.

Où dormir : il n’y a pas beaucoup d’offres d’hébergement en dehors de quelques motels, des logements familiaux et rares B&B.
– A Munising : Sunset Motel on the Bay, 1305 Bay Street
– A Grand Marais : North Shore Lodge

EnregistrerEnregistrer

Un commentaire

Laissez nous un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.